test

  • ~ 1 lecteur en ligne

La dentellière

Publié le : 16 mai 2008 à 07:14 par Agnès Chêne
Catégorie : Poésies

Entends-tu fredonner

La dentellière

Courbée sur son ouvrage

A la lumière

D'un chandelier

Pour quelques gages

Mêlant ses doigts crispés

Et abîmés

A la dentelle rebelle

Aux aiguilles qui fourmillent

Au rouet désargenté

Bientôt

La nuit montrera sa couleur

Le labeur avec la douleur

Les reins rompus

Le lin pourfendu

Loin sera alors le repos

Suspendu

Au fuseau.

Ce texte a été lu 680 fois.


« Effet de serre
par : Pénélope
Dans les cendres de l'Amour (Cha ... »
par : ReneMax



Rédiger un commentaire sur ce texte Votre avis sur ce texte … (4 commentaires)
Avatar de Constance

Constance

Le 17 mai 2008 à 11:28

Laborieux travail que celui de la dentellière pour accomplir son ouvrage.
En te lisant, des images d'un autre temps me sont apparues, celui où de petites mains n'avaient pas encore été remplacées au profit de la fabrication à la chaîne.
Très joli texte Agnes
Remonter au texte | #928

Pas d'avatar

jc-blondel

Le 19 mai 2008 à 13:18

un bel hommage
de petits mots pour des petites mains
Remonter au texte | #930

Pas d'avatar

Agnès Chêne

Le 23 mai 2008 à 20:58

Merci à vous , Constance et Jean-Claude
Remonter au texte | #931

Pas d'avatar

martin

Le 02 juin 2008 à 16:58

Que dire de plus que les autres.

Très joli poême Agnès Chêne
Remonter au texte | #936


Rédiger un commentaire :

Votre pseudonyme :

Texte du commentaire :
:) :| :( :D :o ;) =/ :P :lol: :mad: :roll: :cool:
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse de connexion (54.196.127.58) sera archivée.
Vous n'êtes pas membre de Jeux d'encre ....
Afin de valider la publication de votre commentaire, veuillez taper le code suivant anti-spam dans la zone de texte située ci-après : 
Important : Les textes déposés sur ce site sont les propriétés exclusives de leurs auteurs. Aucune reproduction, même partielle n'est autorisée sans l'accord préalable des personnes concernées.