test

  • ~ 1 lecteur en ligne

L'enfant à la marelle

Publié le : 18 janvier 2009 à 13:22 par jc-blondel (Site web lien externe)
Catégorie : Poésies

Sur le goudron mouillé d'un vieux trottoir usé

Dans un pays meurtri par les feux de la guerre

Une enfant s'amusait à lancer une pierre

Sur des petits carrés qu'elle avait dessinés.


En sautillant dessus, la petite voulait

Passer en souriant du ciel gris à la terre,

Oublier en jouant les parfums de misère

Qui flottent sans répit sur sa ville, à jamais.


La fillette sautait, allait du huit au un

C'était un long chemin, une tendre aventure,

Elle donnait au vent sa blonde chevelure

Elle riait, la belle, au nez des assassins.


Un obus de canon est venu tout casser

Mettant un coup d'arrêt à ses plus beaux sourires

Sur le cinq en tombant, il a pu tout détruire

En tuant cette enfant qui pensait s'amuser.


Sur le goudron taché du vieux trottoir usé

Ce petit corps d'enfant couché sur la marelle

Rappelle qu'un pays, perdu dans ses querelles,

Ne peut plus protéger ses gosses enjoués

Ce texte a été lu 696 fois.


« Quelques maux d'amour
par : arpenteur
Talent »
par : Spleen36



Rédiger un commentaire sur ce texte Votre avis sur ce texte … (2 commentaires)
Pas d'avatar

Agnès Chêne

Le 20 janvier 2009 à 16:35

C'est effrayant d'entendre qu'il n'y a pas d'argent, alors que finalement, il y en a suffisamment pour acheter des armes, pour tuer, voler l'enfance,, mais jamais pour construire la paix, l'espoir.

Merci pour ton poème , et ce contraste entre l'innocence, les jeux de l'enfance / les jeux des adultes qui sont loin d'être innocents puisqu'ils vont jusqu'à tuer
Abominable réalité : cela me glace

Amitiés

Agnès
Remonter au texte | #1096

Pas d'avatar

jc-blondel

Le 20 janvier 2009 à 19:43

la paix viendra surement quand les hommes seront moins betes et moins avides
merci du commentaire
amities
jean claude
Remonter au texte | #1098


Rédiger un commentaire :

Votre pseudonyme :

Texte du commentaire :
:) :| :( :D :o ;) =/ :P :lol: :mad: :roll: :cool:
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse de connexion (54.161.73.123) sera archivée.
Vous n'êtes pas membre de Jeux d'encre ....
Afin de valider la publication de votre commentaire, veuillez taper le code suivant anti-spam dans la zone de texte située ci-après : 
Important : Les textes déposés sur ce site sont les propriétés exclusives de leurs auteurs. Aucune reproduction, même partielle n'est autorisée sans l'accord préalable des personnes concernées.