test

  • ~ 1 lecteur en ligne

Auto-stop

Publié le : 22 janvier 2009 à 20:25 par jbacon (Site web lien externe)
Catégorie : Textes courts

C'est comme lors d'une soirée d'hiver... Il fait froid, une pluie fine commence à tomber, et à se transformer petit à petit en flocons de glace. Les températures chutent, il fait froid... Il fait froid, et on attend, là, levant le bras, sortant son pouce, essayant de le faire distinguer dans les torpeurs de la nuit. Il n'y a rien... Personne... Si ce ne sont les voitures qui défilent sans jamais s'arrêter, laissant seulement derrière elles des nuages de fumée, et on reste là, plantés comme des clous, attendant dans le paysage alentour, des fantômes....

Il fait froid, et nous sommes toujours coincés, la grêle commence à tomber... Il fait froid, et le temps semble chuter comme une avalanche de pierre... C'est tout comme. Il fait froid... et pourtant, une voiture passe, s'arrête quelques mètres plus loin. On s'avance. Dans la nuit, on ne voit rien. On espère... Et une personne sort du véhicule... Il fait froid... La lumière des phares se fait moins floue... Et l'on distingue un peu mieux la voiture... Ce n'est peut-être pas celle que l'on attendait... Il fait froid, et la personne qui vient vers nous nous tends les bras, nous ordonne d'entrer dans la voiture... Mais non, on n'a pas envie de revivre ça ! Quoi au juste ? La réponse n'a pas le temps de venir, on s'en va... On court sans jamais s'arrêter. Les voitures passent... Une envie violente et absurde nous passe par la tête... On se lance sur la route, on s'arrête. Un camion arrive à une vitesse folle. On le regarde, absent... On attend plus qu'une chose... Être tranquille !


Il fait froid... Dans la nuit violente et froide, je revois cet homme qui hurle, qui m'insulte, qui me frappe, qui me crache à la figure. Je le revois, lui et son regard meurtrier, sa lueur démoniaque et assassine... Sa soif de torture est grande, je la ressens une dernière fois... Il fait froid, et dans les quelques secondes qui restent, dans les dernières lueurs du camion qui arrivent sans voir et sans pouvoir s'arrêter, je regarde l'homme près de la voiture qui pendant longtemps m'a humiliée et utilisée... Et là, lorsque le camion est à quelques centimètres de moi, je lui murmure " auto-stop ! "

Ce texte a été lu 1282 fois.


« Talent
par : Spleen36
Les amis »
par : chriipss



Rédiger un commentaire sur ce texte Votre avis sur ce texte … (3 commentaires)
Pas d'avatar

Agnès Chêne

Le 26 février 2009 à 21:46

Il fait aussi froid à l'extérieur qu'à l'intérieur... A la lecture du texte, , j'ai eu froid également. je n'ai certes pas tout compris, mais ce qui m'a plu, c'est que l'absurde, le mystère et l'ambiance glacée qui est révélée , est très bien rendue.
Remonter au texte | #1111

Lecteur de passage (Lily-Rose Beluard)

Le 01 mars 2010 à 16:00

salut^^

j'ai lu ton texte. Je trouve que tu as du talent pour trouver les mots, pour décrire les choses...Et en même temps, tu n'en rajoutes pas trop avec de longues phrases ou quoi, juste ce qu'il faut...Bon texte je trouve^^
Bonne continuation à toi.

Lily-Rose Beluard
Remonter au texte | #1134

Avatar de jbacon

jbacon

Le 02 juin 2010 à 18:09

Merci beaucoup, c''est gentil ;)
Remonter au texte | #1163


Rédiger un commentaire :

Votre pseudonyme :

Texte du commentaire :
:) :| :( :D :o ;) =/ :P :lol: :mad: :roll: :cool:
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse de connexion (23.20.242.166) sera archivée.
Vous n'êtes pas membre de Jeux d'encre ....
Afin de valider la publication de votre commentaire, veuillez taper le code suivant anti-spam dans la zone de texte située ci-après : 
Important : Les textes déposés sur ce site sont les propriétés exclusives de leurs auteurs. Aucune reproduction, même partielle n'est autorisée sans l'accord préalable des personnes concernées.