test

  • ~ 1 lecteur en ligne

Dangereuse relation

Publié le : 22 janvier 2010 à 10:29 par Lily-Rose Beluard (Site web lien externe)
Catégorie : Textes courts

Jamais je n'aurais cru qu'on en arriverait jusque là. Tout allait bien dans notre couple, jusqu'au jour où tu as été licencié. Je te voyais rentrer chaque soir le visage las, après avoir parcouru les rues à la recherche d'un emploi. Moi je bossais toujours et tu as très vite commencé à me lancer des reproches, comme quoi j'étais bien moins attentive à toi, toujours la tête à mon boulot. Mais à vrai dire, je ne faisais qu'essayer d'arranger notre situation. Tu as mal supporté le fait que c'était moi qui rapportais à présent les ressources financières, tu te sentais comme humilié. La nuit, je te voyais souvent étendu sur le dos, les yeux dans le vague, tu ne me parlais même plus. Et petit à petit, par manque de sommeil, tu as commencé à devenir agressif. Quand je te parlais de mon boulot, tu me criais "ta gueule, ça va, j'ai compris !"; quand je te prenais dans mes bras,tu me repoussais violemment. J'ai alors commencé à me sentir très mal. Plus aucun regard de ta part. Tous les deux cloisonnés dans notre souffrance. Et comme tu ne trouvais plus les mots pour l'exprimer, tu es devenu violent.

Un soir, j'ai voulu te faire réagir pour que tu te prennes en main pour retrouver du travail. Ca t'a énervé et le premier coup est parti. Tu as tenté de d'excuser tout de suite, sous prétexte que tu ne contrôlais pas ta force mais j'avais quand même la figure en sang !

Tu m'as alors promis de ne plus jamais recommencer, de faire plus attention la prochaine fois. Seulement, même pas quelques jours après, ça a à nouveau pété. Je m'enfonçais sous la force de tes coups jusqu'à me cacher sous une table. J'avais pourtant eu l'espoir que plus jamais tu ne recommencerais, je t'avais pardonné. Ca a empiré et j'ai fini par quitter la maison. Partir loin de toi, loin de ce lieu de torture morale. Maintenant, je me retrouve soumise à dormir sous un pont, je n'ai nulle part où loger et la peur de te revoir débarquer dans ma vie me poursuit chaque jour.


Ce que je veux te faire comprendre, toi qui lis ces lignes attentivement, c'est qu'on n'est jamais à l'abri de rien. On peut avoir l'impression de vivre dans le bonheur et se retrouver du jour au lendemain sans toit, la peur au ventre du lendemain...

Ce texte a été lu 606 fois.


« Incompréhension
par : Spleen36
Le trône d'Alicania »
par : laurence15



Rédiger un commentaire sur ce texte Votre avis sur ce texte … (pas de commentaire)
Aucun commentaire n'a encore été rédigé sur ce texte.

Rédiger un commentaire :

Votre pseudonyme :

Texte du commentaire :
:) :| :( :D :o ;) =/ :P :lol: :mad: :roll: :cool:
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse de connexion (54.161.73.123) sera archivée.
Vous n'êtes pas membre de Jeux d'encre ....
Afin de valider la publication de votre commentaire, veuillez taper le code suivant anti-spam dans la zone de texte située ci-après : 
Important : Les textes déposés sur ce site sont les propriétés exclusives de leurs auteurs. Aucune reproduction, même partielle n'est autorisée sans l'accord préalable des personnes concernées.