test

  • ~ 2 lecteurs en ligne

Le vieux kodak

Publié le : 14 janvier 2013 à 15:09 par mamiray
Catégorie : Nouvelles / Essais

Ils avaient décidé ensemble ce voyage en France.

Au mois d'Août ils partiraient.

John prendrait trois semaines de vacances et Mary commençait déjà à faire les valises.

C'était le début de Juillet. Elle partit un matin faire les magasins. Il lui fallait acheter quelques pulls légers car, paraît-il, il faisait toujours frais le soir de l'autre côté de l'océan.

En passant devant une boutique de photos, Mary se souvint que leur vieux kodak ne fonctionnait plus très bien. Elle opta pour un petit appareil facile à utiliser.


Maintenant ils étaient là, appuyés au bastingage, sur ce grand paquebot blanc qui les emmenait vers ce continent lointain.

Mary portait son petit appareil en bandoulière, John avait tenu à prendre le vieux kodak, qu'il avait accroché à son cou.

Il voyait le profil de Mary occupée à scruter l'horizon. Elle était belle. Il eu soudain envie de fixer ce moment de plénitude : discrètement il prit la photo.


Ils avaient convenu tous les deux de visiter la Bretagne.


Saint Malo, cité corsaire, fut une découverte pour Mary. John avait participé au débarquement en Normandie et connaissait cette ville.

Il l'avait vue , blessée , écartelée mais si digne dans sa douleur qu'il ne fut nullement surpris de la retrouver debout.

Mary aima le vent sur les remparts, les petites rues étroites, bordées de hauts murs de granit.


Forteresse provocante dans sa sévérité.


Le séjour terminé, ils remontèrent sur le paquebot et soudain, John s'aperçut que le vieux kodak n'était plus à son cou.


Les mois qui suivirent, Mary tomba malade. En décembre elle mourut emportée par une terrible maladie.


John pensait souvent à leurs vacances à Saint Malo. Il se revoyait avec Mary quand ils trinquaient amoureusement d'un petit verre de muscadet accompagnant l'assiette de moules marinières : c'était sur une terrasse au soleil dans cette rue derrière les remparts.

Mary riait.

Il revoyait aussi les paysages : la mer , le grand Bé, le tombeau de Chateaubriant, les ferries partants pour Jersey, le port et ses voiliers: tableaux multicolores de voiles emmêlées.


L'année suivante, John souhaita revenir à Saint Malo en pélerinage.

Ses pas le conduisirent vers le petit bistro, témoin de leur bonheur.

Il dit qu'il était là, au mois d'Août, l'année passée.

- Madame, vous n'auriez pas trouvé un vieil appareil photo oublié au dos d'une chaise ?

La patronne ouvre un petit placard et tend à John un vieux kodak poussièreux.

- C'est lui ! Dit-il

Il n'est plus seul, Mary est avec lui .


Maintenant le vieux kodak est suspendu dans l'entrée à tout jamais.

Dans leur chambre, une photo agrandie est accrochée au mur.

Chaque jour, John caresse le visage de Mary accoudée au bastingage, en route vers cette forteresse, gardienne des jours heureux, où la musique du vent court sur les remparts, emportant le rire de Mary.

Ce texte a été lu 157 fois.


« lune
par : grainedeplume
Cartomancie du bonheur »
par : christol44



Rédiger un commentaire sur ce texte Votre avis sur ce texte … (pas de commentaire)
Aucun commentaire n'a encore été rédigé sur ce texte.

Rédiger un commentaire :

Votre pseudonyme :

Texte du commentaire :
:) :| :( :D :o ;) =/ :P :lol: :mad: :roll: :cool:
Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.
Votre adresse de connexion (54.92.186.20) sera archivée.
Vous n'êtes pas membre de Jeux d'encre ....
Afin de valider la publication de votre commentaire, veuillez taper le code suivant anti-spam dans la zone de texte située ci-après : 
Important : Les textes déposés sur ce site sont les propriétés exclusives de leurs auteurs. Aucune reproduction, même partielle n'est autorisée sans l'accord préalable des personnes concernées.